A l’envers, à l’endroit

resoantisarkogame2.jpg

« On n’est pas encore revenu du pays des mystères

IL y a qu’on est entré là sans avoir vu de la lumière

Il y a l’eau, le feu, le computer, Vivendi et la terre

On doit pouvoir s’épanouir à tout envoyer enfin en l’air

On peut toujours saluer lespetits rois de pacotille

On peut toujours espérer entrer un jour dans la famille

Sûr que tu pourras devenir un crack boursier a toi tout seul

On pourrait même envisager que tout nous explose à la gueule

Autour des oliviers palpitent les origines

Infiniment se voir rouler dans la farine

A l’envers, à l’endroit, à l’envers, à l’endroit

A l’endroit, à l’envers, à l’envers, à l’endroit

Y’a t’il un incendie prévu ce soir dans l’hémicycle

On dirait qu’il est temps pour nous d’envisager un autre cycle

On peut caresser des idéaux sans s’éloigner d’en bas

On peut toujours rêver de s’en aller mais sans bouger de là

Il paraît que la blanche colombe a trois cents tonnes de plombs dans l’aile

Il paraît qu’il faut s’habituer à des printemps sans hirondelles

La belle au bois dormant a rompu les négociations

Unilatéralement le prince entame des protestations

Doit-on se courber encore et toujours pour une ligne droite ?

Prière pour trouver les grands espaces entre les parois d’une boîte

Serait-ce un estuaire ou le bout du chemin au loin qu’on entrevoit

Spéciale dédicace à la flaque où on nage, où on se noie

Autour des amandiers fleurissent les mondes en sourdine

No pasaran sous les fourches caudines

A l’envers, à l’endroit, à l’envers, à l’endroit

A l’endroit, à l’envers, à l’envers, à l’endroit. »

 

Texte: Noir désir

Image: www.re-so.net

 


Pas encore de commentaires to “A l’envers, à l’endroit”

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...