Au bord de la crise de nerfs

 

 

edvardmunch02.jpg

Une vie.com

Je suis extrêmement énervé. D’ailleurs j’étais en train de discuter avec un mec que j’ai rencontré hier sur pédéland.net, quand ça s’est accentué.

«Moi : je ne vais pas me mettre à la colle avec n’importe qui juste pour ne plus être célibataire quand même ?

Moi : j’ai essayé, ça a duré une semaine à peine

Lui : raconte !

Moi : un jour je lui ai présenté mon meilleur ami, qui a fini par me dire « tu fais quoi là avec qi d’huitre ? »

Moi : exemple, il ne savait pas que le nom de l’Almodobar, un bar de Toulouse, venait de Almodovar, c’est un petit détail mais significatif

Lui : tu comptes sur tes amis pour choisir ou te dire ce que tu as à faire?? la prochaine fois on te dira que celui que tu as choisi a quelque chose qui ne va pas etc…

Lui : moi je ne le savais pas et je trouve ça vraiment anodin

Moi : non tu n’as pas saisi, il m’a juste fait atterrir

Lui : il te fera atterrir sur un autre de la même façon

Moi : tu t’imagines que je suis incapable d’avoir un point de vue perso ?

Lui : ben planter un mec parce qu’il ne sait pas que l’amodobar fait référence à almodovar c’est très restrictif tout le monde ne suit pas forcément le ciné

Lui : si j’avais écouté mes amis je ne serais pas resté 7a avec mon ex

Moi : nous sommes sur msn , je n’ai pas la possibilité en terme de temps de développer ce que je dis, Almodovar est un exemple parmi d’autre; mon ami était juste là pour souligner qu’il ne me voyait pas aller très loin, pour moi c’est son rôle entre autre, je n’ai pas besoin de lui pour te dire par exemple que je ne souhaite pas aller plus loin avec toi, que tu sembles être omniscient et avoir la science infuse

Moi : sur ce je te souhaite une bonne continuation, bye ! »

FIN

Je précise ici que je n’ai rien contre les gens qui n’aiment pas le ciné ou qui ne connaissent pas Almodovar. C’était seulement un détail parmi tant d’autres.
Ce billet, inintéressant au possible, est juste là pour poster quelque chose après trois jours d’absence.
Je n’ai pas envie d’écrire.
Je suis énervé, limite hystérique.
J’ai envie de frapper quelqu’un ou de fumer un joint, au choix.

« I should kill somebody, maybe me »
PS: je crois que je suis en train de devenir un connard intolérant, un de plus ! Bienvenue en France !

sarkogrimace.jpg

 


Pas encore de commentaires to “Au bord de la crise de nerfs”

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...