Coming out : je suis Scooby Doo

 

scoobydoo1.jpg

 

 

J’ai l’impression de jouer dans une version bizarre de Scooby Doo : les gens qui m’attirent finissent tous par s’avérer être « peu recommandables » (pour rester correct).

Au moins dans le dessin animé on sait à quoi s’attendre, ça se passe toujours après qu’un chat noir ait traversé la route, un soir de pleine lune pendant la fête d’Halloween qui tombe un vendredi 13.

Moi ça ne prévient pas, freestyle : tout va bien, pas de problème en vue et d’un seul coup, sans même être précédés d’une musique angoissante ils retirent leurs masques et le monstre en eux apparaît.

C’est assez flippant et ça n’incite pas à essayer de faire des rencontres, ça donnerait plutôt envie de s’isoler totalement.

En tout cas la prochaine fois que quelqu’un m’intéressera il faudra que je me demande rapidement ce qui ne va pas chez lui puisqu’il est de plus en plus évident que moi j’ai vraiment quelque chose qui cloche.

Est-ce une malédiction ?

Est-ce lié et des vies antérieures et un karma particulièrement mauvais ?

Quand est-ce que ça a commencé ?

Y a t-il une solution ?

Trouverai-je un jour mon Sammy (oui, je préfère encore ça à la gym-queen péroxydée et tête à claques qui jouait dans la pub pour les malabars) ?

Est-ce qu’il y a vraiment des gens qui ont vu le(s) film(s) du même nom avec Sarah Michelle Gellar ?

Enfin et surtout, est-ce que Magali va sortir du château ?

Tels sont les thèmes que nous aborderons peut-être ou peut-être pas dans la suite de notre programme.

 

scoobydoogang01.jpg

 


Pas encore de commentaires to “Coming out : je suis Scooby Doo”

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...