Article 1

giscard.jpg

 

 

 

Il y a bien longtemps que je n’ai posté un billet ici. Depuis trois semaines je suis de retour sur les bancs de la fac et je me promets de vous écrire tout ce que ça a pu changer pour moi depuis, à quel point avoir une activité m’est bénéfique, mais le temps m’a manqué.

En attendant, voici donc les conclusions non définitives d’une étude que je mène sur l’étudiant en première année de droit de Limoges.

L’étudiant en première année de droit à Limoges présente trois désavantages :

- il a 18 ou 19 ans et, c’est bien normal, n’est pas «fini» ; très scolaire, il ressemble à un petit mouton à qui il faudrait tenir la main pour aller aux toilettes, sa principale activité est de gratter du papier, sur son pupitre il dispose de trois Stabilo (rose, jaune et vert) avec lesquels ils surlignent les mots qui lui semblent importants pendant les cours magistraux, il semble que la reflexion ne fasse pas partie du programme. Il pourrait pourtant présenter les nombreux atouts de la jeunesse qu’on retrouve avec enchantement chez l’étudiant en lettres mais


- il est étudiant en droit et c’est comme s’il avait connu une certaine maturation pour en arriver là : il semble conformiste, axé sur les apparences, sarkozyste, bien pensant et facho en devenir. A cela s’ajoute le fait qu’

- il est de Limoges, ce qui ne prédispose pas à l’ouverture d’esprit, il ne semble pas avoir vu grand-chose et pourrait se choquer d’un rien. Il est à 98% blanc et à 42%, taux exceptionnellement élevé, porte des mocassins ou autres tenues vintage.

Bon, il est vrai que je ne suis vraiment pas fashion et que la tenue des gens ne m’intéresse pas plus que ça mais c’est plutôt l’uniformité qui me saute aux yeux et m’agace un chouïa. Je songe alors dans mes rêves les plus fous – je suis encore un jeune rebelle dans l’âme – à porter un jour, pour aller à la fac, un triangle rose (badge act-up par exemple) qui jurerait complètement avec l’austérité toute hétéro qui se dégage de moi.

La prochaine fois, si vous n’êtes pas sages, je vous parlerai des chargées de TD tendance blonde-pétasse qui préparent une thèse sur « la crise capillaire de la juriste dans la société française de 2007, Jean Louis David in or out ? »

 

 

reese.jpg

 


6 commentaires

  1. lubna dit :

    tu me fais délirer, oh he on se calme avec les blondes pétasse j’en suis une! jadore , bon j’me me la péte blonde pétasse juste quand ça me prend….NOn vas y a fond j’ai trop envie de lire ça…oublie pas le rose…je me suis fait un délire 365 jour total look rose….ça a occuper les gens!! en plus au milieu de tout ce gris,, ici tout est gris les pierres, les maisons; les gens…il pouvait pas loupé le bonbon rose qui s’ mouvait ;a plus bisous

  2. Lovedreamer dit :

    Merci Lubna !
    Je ne pense pas vraiment faire un billet sur ce genre de chargées de TD mais après 6 mois de cours peut -être que j’aurais matière à m’étendre ou probablement j’aurais changé d’avis en me rendant compte qu’en plus d’être compétente elle est très sympa.
    Je connais un peu Clermont fd et en effet tu devais attirer les regards lol, j’aurais aimé être une petite souris pour voir la réaction des gens.

    Bises

  3. kitty78 dit :

    Aïe, aïe, aïe, reste rebel, hien?!

  4. Lovedreamer dit :

    Je me pose trop de questions pour ne pas le rester un peu, au fond de moi !

  5. azaleha dit :

    faut etre toi meme surtout

  6. Lovedreamer dit :

    Voilà Azaleha, tu es la voie de la sagesse.
    Depuis cet article j’ai dit bye bye au Droit et c’est très bien comme ça. C’était pas pour moi et je ne le regrette pas une seconde.

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...