I’m every woman et autre chose encore

Je crois que je n’ai jamais été aussi prêt d’assumer ce que je suis véritablement.
Il n’y a pas une personnalité à laquelle on doit se cantonner, pas une seule case dans laquelle on doit entrer. On peut être tendre et sadique, drôle et austère, profond puis superficiel, les deux en même temps. On peut être une petite chose fragile mais imbue de sa personne et finalement très forte. On peut-être une brute fleur bleue, érudit passionné de telenovelas, pauvre en Armani, communiste résidant à l’hôtel Crillon, fan de Death metal et de Dalida…
Je veux rester l’exception qui confirme les règles.
Mort aux cases !
Je ne suis pas le jouet de mes contradictions, je suis mes contradictions et autre chose encore.
Je ne manque pas de personnalité, je suis riche de plusieurs personnalités qui font la mienne.
Il a dit « tu n’es pas limité ». Il a raison.
Je ne pensais pas qu’on pouvait se rencontrer soi-même dans l’apparent sordide d’un bordel en plein air.
Chacun son chemin…

« J’ai raté mon premier rôle,
Je jouerai mieux le deuxième,
Je veux que la nuit s’achève. »

 

 


4 commentaires

  1. kitty78 dit :

    Je suis d’accord. Si on est honnête avec soi-même on ne peut qu’arriver à cette conclusion : on est un paquet de paradoxes. C’est une fois qu’on a réalisé cela que les choses sérieuses commencent. Se déconstruire (en faisant gaffe de ne pas devenir dingue) est ce qui permet de commencer à devenir qui on est vraiment, petit à petit.

  2. lubna dit :

    YES YES YES vas y lovelove secoue tous ça, sois l’exception, sois la différence, sois ce que tu es…la différence fera petit a petit perdre du chemin a l’intolérance…et enfin Régnera la TOLERENCE!!!!brave et fragile chevalier des temps modernes , rejoint les batailles des spartiates et des amazones…peu nombreux mais courageux….Gros bisous

  3. Querelle dit :

    Mais les tiroirs sont plus grands que les cases !

  4. Alma dit :

    Hello, j’aime beaucoup ta facon d’ecrire, j’aime bien ce que tu racontes. Tu me rappelles des gens que j’ai rencontres, je me retrouve pas mal aussi dans ce que tu dis. A propos de l’honnete, plus on assume ce que l’on est et plus on s’expose au rejet forcement mais je crois que c’est le seul moyen de rencontrer les gens qui nous correspondent et nous acceptent tels que l’on est.

Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Histoire et fiction - 11ème... |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...