Archive pour novembre, 2007

Fontaine…

Dans «mon annonce» sur pédéland.net, pour que ça soit plus clair j’ai fini par écrire:
« cherche sexe avec mec viril de plus de 30 ans ».
Et puis Blondinet a répondu «j’ai 22 ans mais je suis viril ».
C’est comme ça qu’après avoir enfilé ses fils et ses aiguilles, Blondinet est arrivé chez moi tout à l’heure.
Il est mignon, Blondinet, c’est un enfant rugbyman.
Je passe mon temps à l’appeler Blondinet, je ne sais pas pourquoi. Ce mot me rassure, peut être que par ce mot Blondinet n’est qu’à moi.
Je me sens à l’aise avec Blondinet, jusqu’à n’avoir presque plus peur des silences. Moi qui ai toujours fréquenté des hommes plus vieux, l’âge de Blondinet me rassure, ou peut-être est-ce simplement lui ? Blondinet semble être une âme pure.
Blondinet est taquin, il ne cesse de me moquer.
Blondinet dit « tu es jeune ! », je me sens vieux.
Il dit « Tu as l’air d’avoir 26 ans », je suis devenu vieux.
Pourtant, quand Blondinet et moi on se chamaille sur mon lit en s’envoyant des pics, comment cacher que sa présence me fait perdre au moins cinquante ans et demi ?
Devant mon avidité de caresses Blondinet dit sur le ton du constat « tu as besoin d’amour ». Je lui répond qu’il a raison, qu’on a tous besoin d’amour. Il sourit en me rétorquant « moi, j’ai besoin de sexe » et mon cœur tombe en ruine.
Blondinet n’a pas mis ses pantoufles.
Blondinet retarde son retour chez ses parents de cinq minutes en dix minutes et moi je n’arrive pas à lui dire que ça me fait plaisir.
Je suis quelqu’un d’ennuyeux, Blondinet.
Quand il finit par s’évanouir dans la réalité qui vit derrière ma porte, je regarde autour de moi et mes bras tombent tout seuls.
Blondinet s’amuse à casser mes certitudes.

« J’ai mis de l’ordre dans mes cheveux,
Un peu plus de noir sur mes yeux,
Par habitude. »

Coming out

 

 

caniche.jpg

Je suis la chienne de Pavlov

 

 

 

 

La peur dirige ma vie depuis si longtemps

 

Do it to me doggy style

 

 

No life

Je suis privé d’internet depuis plus de dix jours.
Commne la connexion Wi-Fi de l’immeuble n’est toujours pas rétablie, hier j’ai craqué et ouvert une ligne de téléphone fixe personnelle.
Ensuite j’ai fait un achat compulsif chez Numéricable qui malgré leurs déboires, et surtout ceux de leurs clients, sont plus rapides à installer le haut débit que les dealers d’Adsl.
Je ne serai livré que lundi, alors j’ai ouvert une connexion bas-débit.
Je vendrai un rein s’il le faut.
Je suis accroc.
Je suis un cyber-@ddict.
La réalité, là dehors, m’intéresse de moins en moins.
La vie que je mène ne m’intéresse pas.
Je vis dans une prison dont je suis le geôlier.
J’ai besoin de voir ce compteur internet tourner.
J’ai besoin de ce ron-ron.
J’EN AI BESOIN.
Sur msn ma photo s’est «pixélisée », signe que je vais bientôt disparaître dans la toile.
Seigneur, fais de moi une adresse http, un code HTML, une requête google, une statistique.
Ici, il n’y a pas de mal.
Il n’y a rien.
Ici, vous êtes déjà morts.

Bienvenue.

Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Histoire et fiction - 11ème... |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...