No life

Je suis privé d’internet depuis plus de dix jours.
Commne la connexion Wi-Fi de l’immeuble n’est toujours pas rétablie, hier j’ai craqué et ouvert une ligne de téléphone fixe personnelle.
Ensuite j’ai fait un achat compulsif chez Numéricable qui malgré leurs déboires, et surtout ceux de leurs clients, sont plus rapides à installer le haut débit que les dealers d’Adsl.
Je ne serai livré que lundi, alors j’ai ouvert une connexion bas-débit.
Je vendrai un rein s’il le faut.
Je suis accroc.
Je suis un cyber-@ddict.
La réalité, là dehors, m’intéresse de moins en moins.
La vie que je mène ne m’intéresse pas.
Je vis dans une prison dont je suis le geôlier.
J’ai besoin de voir ce compteur internet tourner.
J’ai besoin de ce ron-ron.
J’EN AI BESOIN.
Sur msn ma photo s’est «pixélisée », signe que je vais bientôt disparaître dans la toile.
Seigneur, fais de moi une adresse http, un code HTML, une requête google, une statistique.
Ici, il n’y a pas de mal.
Il n’y a rien.
Ici, vous êtes déjà morts.

Bienvenue.

 


2 commentaires

  1. kitty78 dit :

    Je comprends ton désaroi! Je ne serais pas plus fière!

  2. Querelle dit :

    Le rien c’est le tout.

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...