Ceux d’en haut, les araignées du plafond

cateye.jpg

 

Elle vient de rentrer de la pharmacie où elle travaille. Lui, ça fait déjà des heures qu’il est vautré sur le canapé de leur salon à jouer sur sa console. Il n’a pas le temps de baisser la télé pour l’entendre lancer son sempiternel « salut mon cœur, t’as passé une bonne journée ? », la grosse décoratrice cathodique est si bruyante quand elle expose ses idées d’aménagement révolutionnaires. Il aime écouter leurs conversations; depuis qu’ils se sont installés dans l’appartement du dessus, il a suivi toutes leurs disputes, leurs intrigues, leurs nuits passionnées, leurs soirées entre amis, leur mesquinerie, leurs mensonges, tout, grâce aux conduits d’aération il n’en a pas perdu une miette. Même s’il n’ose se l’avouer, il les aime bien, ils le rassurent. Ils sont si ordinaires et prévisibles. Il a fini par calquer ses heures de sommeil sur les leurs pour ne rien perdre du spectacle. Parfois, les samedis, il va faire ses courses dans leur sillage pour leur voler des instants de vie dans les rayons du supermarché et ajouter ainsi quelques images à leur vaudeville radiophonique.  Quand elle le croise, elle lui sourit gentiment mais il sait qu’il lui fait peur, il l’a entendu plusieurs fois confier à son mari qu’avec ses yeux perçants et ses cheveux ébouriffés, il avait l’air de sortir d’un asile d’aliénés. « Je n’aimerais pas le rencontrer dans une rue sombre ». Il ne lui en veut pas, il n’aimerait pas non plus tomber sur son reflet. Depuis qu’elle est partie sans dire un mot il y a trois ans, il se fait peur à lui-même.

 


4 commentaires

  1. Farfalino dit :

    Super ce texte et bien raconté.
    J’aime bien le coté vie par procuration

  2. Nicolas dit :

    Pour moi, c’est ton meilleur texte. Je sais pas trop quoi dire, il m’a ému. Et rappelé des souvenirs aussi. De voisins. Les autres sont-ils notre réel miroir ? La chute est énigmatique, j’en frémis.
    Ca a pas l’air d’aller fort toi. J’espère te revoir un jour sur MSN, sinon. Bises from Lyon !

  3. Lovedreamer dit :

    Ca va. Je ne vais plus vraiment sur msn, ça me lasse de plus en plus.
    Pour le reste de tes mots, voilà ce qui me vient : wow ! Merci.

Lusopholie |
Wladimir Vostrikov - France |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...