F.Lo, panique dans l’univers impitoyable du PAF

 

flo.jpg

 

Critiquer la télé c’est un peu comme si je venais vous apprendre que le vide est vide mais quand on ressent, comme moi, le besoin viscéral de dire les choses et qu’on est célibataire, on se retrouve parfois à 3 h du matin devant la furieuse envie de décrocher son téléphone pour, par exemple, parler à un ami de la dernière émission consternante qu’on vient de découvrir sur NRJ 12, produit dérivé du groupe de radios dont les programmes réussissent à faire passer TF1 pour une chaîne d’avant-garde culturelle. Quand on touche le fond, on a besoin que quelqu’un l’entende, malheureusement mes quelques amis n’apprécient guère que je les réveille au milieu de la nuit, même pour les entretenir de sujets aussi essentiels…

Pour se convaincre de la profondeur du vide cathodique, il suffit de regarder, sur n’importe quelle chaîne, les animateurs qui reçoivent Frédéric Lopez s’émerveiller du fait que sa dernière émission soit le fruit d’un concept qu’il a inventé lui-même et non pas l’énième adaptation d’une émission américaine. C’est dire à quel point la télévision française est créative, irait-on s’étonner qu’un scénariste, un réalisateur ou un romancier ait développé une idée dans sa dernière œuvre ? Ceci étant dit, non seulement Frédéric Lopez est merveilleusement séduisant mais en plus il se paie le luxe de ne pas être creux et comme si ça ne suffisait pas, il va même jusqu’à sembler sympathique. Ca pourrait suffire à justifier qu’on regarde son nouveau concept « Panique dans l’oreillette » mais comme ce ténébreux ne fait rien comme tout le monde, il se pourrait même que ce soit intéressant, pour peu qu’on aime les émissions qui parcourent la vie plus ou moins privée des célébrités. F.Lo (prononcez Efflo, il mérite bien un diminutif , comme sa grande sœur J.Lo (prononcez bombasse portoricaine ))  y interviewe ses invités à l’aide d’une oreillette dans laquelle des proches de la star, cachés dans les coulisses, évoquent des anecdotes personnelles que le grand public ne saurait connaitre au sujet de son idole.  Grâce à ce stratagème, l’émission sort des sentiers battus sans sombrer dans l’indiscrétion et donne lieu à quelques rigolades, voir des révélations fondamentales dont je vous laisse juger l’intérêt tous les samedi à 18h45 sur France 2. Ainsi vous pourrez me dire si j’ai eu raison d’en faire un billet parce que, honnêtement, je n’ai jamais regardé « Panique dans l’oreillette », je ne suis pas vraiment amateur de ce genre de programmes. Moi, je me contente de me pâmer devant le charme animal de F.Lo©, je ne suis qu’une innocente midinette que la passion égare, c’est fou les conneries qu’on peut écrire quand on est dans cet état.

Pour me rattraper et clore cette parenthèse télé, j’avais envie de vous toucher trois mots sur une émission que j’ai déjà regardée, Pif Paf sur Paris Première qui, justement, s’intéresse chaque semaine à la télévision française. Je ne saurais vous offrir une critique plus pertinente que « j’aime bien » mais, vous l’aurez peut-être compris, je suis fasciné par la dentition de certains animateurs et celle de Philippe Vandel ne cesse de me combler. Il est l’Elu que nous cherchions et la maxime qu’il utilise avant chaque générique de fin résume assez bien ce qu’on peut penser de la télé telle quelle est conçue actuellement : « La télé, ce n’est pas de l’art, c’est un meuble ».

Dans un monde parallèle, univers inquiétant aux brushings impitoyables et où les midinettes dégainent leurs flingues pour s’assurer d’avoir le dernier mot, Sue Ellen a réussi son vingt-deuxième sevrage, JR complote, Bobby est temporairement mort, écrasé par la voiture d’une de mes consœurs contrariée et moi, je les quitterai bientôt pour revenir à mes égocentrismes.

 

 


2 commentaires

  1. aurelie avodo dit :

    bonjour à tous,

    j’ai un super projet, pouvez vous dire où je peux écrire à frédéric lopez?

  2. Lovedreamer dit :

    Bonjour Aurélie, je n’en ai aucune idée. A France 2, par exemple … ?

Lusopholie |
Wladimir Vostrikov - France |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...