Des goûts sans couleurs (cyclothymie descendante)

Comme beaucoup, tout ce que j’attends de mes voisins c’est un minimum de bruit et un semblant de politesse. Un de mes petits combats était de continuer à saluer ceux qui ne me répondent pas quand je lance un bonjour en les croisant sur mon palier. Je ne voulais pas les laisser gagner, cesser de les saluer c’était devenir comme eux, un peu inhumain mais j’ai passé plus d’un an ici et je finis par capituler.

L’oracle avait raison, je sens en moi une colère persistante. Je deviens méprisant et je crois que c’est plus qu’une simple réaction à la froideur ordinaire de la ville Satan. Je suis sur la défensive en permanence, dès qu’on s’adresse à moi j’ai l’impression qu’on va m’agresser et si on m’aborde gentiment, ce n’est qu’un subterfuge pour me blesser plus tard, quand je serai apprivoisé.

Je regarde souvent ce monde sans comprendre pourquoi je m’acharne à rester debout. Je parcours mentalement l’Histoire depuis les origines et j’y vois bien plus de crimes, de trahisons, de guerres, de répressions, toutes sortes de problèmes créé par l’Homme pour l’Homme que d’Amour, d’altruisme ou d’actions dignes de fierté. J’allume ma télé pour découvrir que rien n’a changé et comprendre que rien ne changera jamais vraiment. J’ai beau fuir les journaux pour devenir autruche, ça finit toujours par me rattraper.

Je rencontre des gens qui m’indiffèrent ou qui ont mieux à faire. Je me sens étranger à la majorité des humains. J’esquisse des débuts de relations qui finissent toutes en cendres. Je sacrifie parfois le fond pour la forme en écrivant des textes comme on assemble son étal sous le chapiteau d’un marché dérisoire. Je m’invente des objectifs pragmatiques, des rêves illusoires parce que tous font comme ça, qu’ils ont créé un système, un jeu aux airs de Monopoly géant qui finit par sembler le seul disponible. Argent, reconnaissance, carrière, résidence secondaire, c’est difficile d’être assidu à poursuivre des buts dont on sait, au fond de soi, qu’ils sont vains.

Je n’ai pas trouvé ce que je cherchais et je n’ai aucune certitude d’y parvenir, je continue seulement à courir dans le noir. Je ne peux pas nier que je suis plein d’espoirs mais si la mort était pour ce soir, il n’y aurait pas de regrets à avoir.

 


10 commentaires

  1. Gary dit :

    Youpi, on peut remettre des commentaires. C’est ki nous avez fait peur, le p’tit, avec ses véhélités de repli sur soi. Et nous, les fans, on aurait fait quoi, si on n’avait plus la possibilité de dire qu’on aime tes écrits, hein !?! T’y pense à nos angoisses ? Ouam peut en témoigner, j’ai failli collapser sur mon clavier !-)
    En tout cas, j’suis content de pouvoir garder un lien de feed back avec toi, même si tu t’en fous, garnement !

  2. Lovedreamer dit :

    Non, je ne m’en fous pas, je suis content aussi. Je savais déjà que j’étais une diva mais une diva sans cigarettes c’est encore plus … coriace ? Enfin, je te dis ça alors que je m’envoie en l’air avec un fond de tabac trouvé dans mes placards … On a tous quelque chose en nous de Sue Ellen ;)

  3. Ichtus02 dit :

    Bonjour,

    A mon avis, tu devrais t’intéresser au seul homme qui ait marché sur cette terre, qui n’était pas de la ville de Satan et à qui a payé le fait d’y venir par la mort. Heureusement, la mort n’a pas pu le retenir. 3 jours plus tard, il s’en est relevé et est retourné là d’où Il était venu. Etre connecté à Lui élève au-dessus du marasme du monde d’en-bas. J’en ai fait l’expérience. Tu devrais essayer de le connaître et de te rapprocher de lui, en laissant tomber tous tes préjugés sur lui, tout ce qu’on a pu te dire de lui. Toi qui cours dans le noir, Il a dit : Celui qui me suit ne marchera plus dans les ténèbres. Tu vois de qui je veux parler ? Sinon, mon blog en parle tout plein. Plus de 30 ans que je le suis, je n’ai jamais été déçu. N’hésite pas à me poser des questions à son sujet. j’ai même écrit un livre sur lui. Tu trouvera mon adresse mail dans mon profils.

    Salut
    En toute amitié !

  4. Lovedreamer dit :

    Ichtus: Je m’y intéresse parfois, déjà mais je persiste à penser que si celui dont il faut taire le nom existe, ce n’est pas pour qu’on lui voue un culte constant jusqu’à ne plus parler que de lui, tout le temps. Mon expérience personnelle avec les divinités (pour moi, toujours hypothétiques et ce sera certainement le cas jusqu’à ma mort) ne ressent pas le besoin d’être rangée dans un dogme, fut-il sous-titré en version française. Je n’ai pas plus de préjugés que ça sur celui dont il faut taire le nom mais en ce qui concerne les religions et les religieux, je dirais que j’ai bonne mémoire de leur historique ;) Pour tout te dire j’avais même utilisé « religions » dans l’incomplet listing des souvenirs sympathiques de l’Histoire humaine que je fais dans ce texte mais j’ai décidé d’être plus général en remplaçant le terme par « répressions ». De toute façon, je suis un sodomite convaincu, par conséquent j’irai bruler dans les flammes vengeresses de l’enfer avec mes amis hérétiques. (Ce n’est pas la ville de Satan, c’est la ville Satan)

    Farfalino: Je me rappelle que tu m’as parlé de cette chanson dans un commentaire il y a quelques temps. Ca m’a donné envie de l’écouter à nouveau et la phrase « à ceux qui ne savent aimer, je vais sourire » m’est si bien restée dans la tête que je l’ai utilisée dans mon message msn la semaine dernière !

  5. Nicolas dit :

    Je te souhaite pour ma part de trouver enfin l’interrupteur !

  6. Gary dit :

    Ce qui est génial, c’est qu’avec ce genre de fil de commentaires, Google t’associe à des sites comme « le Diable est-il réel ? ». J’adore !!

  7. Gary dit :

    Ou alors les « Sucrettes anti-Stress » ?!? ça existe vraiment des sucrettes anti-stress ?

  8. Lovedreamer dit :

    Nicolas : Merci, j’espère que ça ne sera pas pour me rendre compte que je suis dans la mauvaise pièce !

    Gary : Le diable, ce n’est pas Google ? Pour les sucrettes anti-stress j’ai envie de te dire de cliquer sur la pub pour vérifier. L’année dernière, j’ai passé six mois dans le programme Adsense (Google m’aurait versé 0,000001 centime de rouble pour cette action) et je n’avais pas le droit d’inciter au clic. Maintenant, j’ai le droit, les miettes de miettes sont pour unblog.fr !

  9. Ouam-chotte dit :

    J’ai écris un (long?) roman intitulé Fucking Western, c’était avat Premier Jet. Je me suis amusé à l’envoyer à Leo Sheer et il est en ligne, téléchargeable (et gratos hein) en ce moment. Faut me soutenir !

    http://www.leoscheer.com/spip.php?page=manuscrit-ouam-chotte-fucking-western

  10. Lovedreamer dit :

    Salut Ouam. Je suis abonné au fil de lecture de ton blog, j’avais téléchargé ton manuscrit avant de trouver ton commentaire ici. Je le lirai bientôt. J’ai envie de te dire : félicitations !

Wladimir Vostrikov - France |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...