Obsédés

-    Ainsi donc, vous êtes revenu !

-    Oui, j’avais envie de vous revoir et je suis toujours le fil de mes envies.

-    Ah, le sexe, quel moteur !

-    Le sexe, oui, mais pas seulement. J’aime aussi vous écouter parler.

-   Vous disiez que j’étais ennuyeux !

-   Vous ne laissez jamais rien dépasser sans y toucher ?! Je le disais peut-être pour vous faire bisquer ou simplement pour dire quelque chose.

-   Vous aimez me faire… bisquer ?!

-   Assez, pourquoi ?

-   Parce que moi, j’adore vous faire tourner en bourrique. Vous comptez rester dans le couloir ?

-   Non. En fait, vous m’intriguez toujours, vous savez ?

-   Ah, et pourquoi ça ?

-  Je me demande si vous êtes vraiment méchant ou si vous simulez. Je me demande qui vous êtes, si vous êtes celui qui parle haut ou celui qui sous mes caresses ne trouve plus rien à dire. Et puis j’adore ça, réussir à vous faire taire, je me sens puissant dans ces moments là.

-  Vous n’y arrivez pas par vos propos, malheureusement mais vous vous posez des questions, c’est déjà ça. Pour répondre à la dernière, je suppose que je suis un peu les deux. De la même manière que vous n’êtes pas seulement ce candide un brin écervelé, je suis certain que vous savez être brillant.

-   C’est la première chose presque gentille que vous me dites !

-   Le costume de la vierge effarouchée vous sied à merveille mais si vous le quittiez un moment, maintenant ?

-   Vous ne pensez vraiment qu’à ça !

-   Votre mauvaise foi est consternante. Depuis que votre navire a échoué devant ma porte, vos yeux n’ont pas quitté les courbures de mon pantalon.

-   J’admirais sa coupe, voilà tout.

-   Je me ferais une joie de vous l’offrir mais pour ça, il faudrait que je l’enlève.

-   Vous voyez ! C’est vous l’obsédé, n’inversons pas les rôles !

 


Pas encore de commentaires to “Obsédés”

Wladimir Vostrikov - France |
Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...