Archive pour juillet, 2010

Turista (diarrhée du voyageur)

Je suis en train de faire la vaisselle, je pense être dans mon appartement quand je découvre un grand évier qui donne sur un jardin encerclé d’une haie verte particulièrement haute. Ca fait des mois que je vis ici, comment ai-je pu ne pas remarquer tout ça ??

Je me sens particulièrement bien dans cet endroit, libre et protégé des regards. C’est visiblement une maison mais j’y suis comme chez moi.

J’ai raconté ce rêve à Racoon sur Internet. C’était un peu pathétique, j’avais besoin de confier à quelqu’un le sentiment d’avoir eu une prémonition et il était le seul interlocuteur disponible dans « ma vie ».

Il n’y a rien vu de particulier et son discours m’a énervé :

« Les rêves sont utiles. Même les animaux rêvent … »

Cette simple contradiction a remis en cause mon envie de le rencontrer. Il semblait se faire la voix de tous les réalistes, porte-parole de cette époque matérielle ou tout est passé au crible de la Science et des statistiques et ne reste plus de place pour la poésie et l’Extraordinaire.

J’ai besoin d’air, je voudrais que ce rêve soit un cliché de mon futur dans une autre vi(ll)e.

Déconnexion, j’ai marché dans les rues, comme toujours mais cette fois en me forçant à sourire. Je ne veux pas ressembler à tous ces gens ternes que je croise.

Daniel me disait l’autre soir que je ne savais pas encore me positionner par rapport aux autres.

Peut-être dois-je les regarder comme si je ne faisais pas partie de leur communauté, comme un touriste ou pire, comme s’ils étaient des insectes.

J’espère rêver encore cette nuit et que je m’en rappellerai. J’espère que l’Univers m’enverra des messages.

Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Histoire et fiction - 11ème... |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...