Archives pour la catégorie Focus

Le cinéma transgenre de Valérie Lemercier

 

palaisiw.jpg

 

En enclenchant la lecture de Palais royal, j’attendais une comédie franchouillarde haute en couleur.

Le début du film m’a déstabilisé.

L’ambiance est froide et parfois assez glauque, particulièrement la fin de la première scène dans le lit princier.

Les personnages sont très antipathiques et la Lady Diana de ce royaume, bouc-émissaire de la Cour, semble au départ assez insipide voir insignifiante.

Les 30 premières minutes étaient passées et tout en espérant qu’il s’agissait d’une mise en jambes, je m’ennuyais un peu.

Mais … comme la comédie entrait dans le vif de son sujet, la mayonnaise prenait.

Palais royal est un film plus subtil qu’il n’y parait, positivement surprenant et se place au dessus de la simple comédie pour dresser un portrait savoureux et troublant d’une famille royale très inspirée de La cour d’Angleterre.

Lemercier compose en finesse une Diana cynique et réaliste. Lady Armelle est petite et mesquine, très loin des images de papier glacé que véhicule le mass-média, le rôle du roi odieusement beauf sied à merveille à Lambert Wilson et le choix de Deneuve pour interpréter cette reine mère calculatrice est en soi assez comique, Catherine n’étant-elle pas la reine de cœur glamour du cinéma français ?

Quant au running gag de la bonne, c’est tout bonnement à mourir de rire.

Avec ces personnages on ne peut plus humains, notamment une Maurane qui pourrait être n’importe quelle ménagère de moins de cinquante ans, Palais royal provoque une impression d’authenticité et c’est un film dérangeant, en cela qu’il semble donner une lecture potentiellement réaliste de l’histoire dont il s’inspire.

Avec ce sujet presque aussi queer que « Le derrière » et cet humour atypique, Valérie ne serait-elle pas une fille très « pédé » ?

 

p10424.jpg

Si c'est ailleurs ,c'est ici. |
Histoire et fiction - 11ème... |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...