Archives pour la catégorie Mais pour qui se prend-t-il ?!

On a les citations qu’on mérite

« Tu peux me passer le sel ? », Mylène Farmer le 23 décembre 2004 à 20h22

Mais pour qui se prend-t-il ?

Je ne représente rien ni personne mais comme beaucoup j’ai généralement un avis sur tout et j’ai décidé de le donner. « Pour qui se prend-t-il ? » allez vous vous dire à juste titre. Je ne saurais pas précisément vous répondre mais si ce qui va suivre donne envie à une seule des 3 personnes qui fréquentent ce truc qu’est mon blog d’aller visiter « Le journal intime de LeXomil » ça justifiera l’existence de ce post et de ceux qui suivront peut-être. J’ai récemment trouvé sur un blog un lien menant au journal de LeXomil.

J’ai tout de suite été intrigué par le nom du site. D’abord j’ai trouvé son visuel sympa, notamment l’habillage assez sobre et l’en tête. J’ai commencé à lire quelques posts et j’ai alors été proprement énervé par le style de l’auteur : un langage djeun, oral. Enervé aussi par ce grognon qui enchaîne coups de gueule sur mauvaises humeurs (s’il prend du léxo ça ne se voit pas !). Et pourtant au bout de quelques lignes la mayonnaise prend. Ce n’est pas qu’il arrive vraiment grand chose à ce ronchon chronique mais irrésistiblement il parvient à vous intéresser à sa vie et à provoquer la sympathie. Alors on comprend que le style n’aurait pu être autre car dans le fond comme dans la forme LeXomil est un narrateur entier, sans concession et il parle «vrai ». On tourne les pages et on y prend vraiment du plaisir.

Extrait du 22 décembre 2006, billet intitulé  » Coup de gueule!’

« Ouais, j’ai un coup de gueule à passer. A tout ceux qui me jugent…

Je ne cherche aucunement à ce que vous me jugiez, à ce que vous me critiquiez. Si j’ai ouvert ce blog, c’est seulement pour exorciser ce qui me tient à coeur… Je ne force personne à me lire, et si ce que j’écris vous incommode, évitez de me lire. Je ne suis pas un Caliméro, ne me plaigniez pas. J’en ai vraiment pas besoin.

Pourquoi ce coup de gueule? On m’a dit que je faisais pitié à écrire ce qui me tenait à coeur, que je devais garder celà en moi, au risque de souffrir certainement… Ouais, j’peux paraître dépressif, ouais j’peux paraître tout ce que vous voulez, c’est pas grave. Je continuerai. »

LeXomiL , http://lexomil.canalblog.com/

12

sarivoli |
Lusopholie |
Critica |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dolunay
| "Le Dernier Carré"
| Les terres arides de l'isol...